Qu’est-ce qui change dans votre discipline ?

Les spécificités du nouveau programme de Français

Les compétences travaillées en Français contribuent à la construction des domaines 1, 2, 3 et 5 du Socle commun de compétences, de connaissances et de culture.


Cycle 2
Au cycle 2, les 4 grandes compétences de ces programmes curriculaires sont enseignées de manière explicite.
L’intégration du CE2 au cycle des apprentissages fondamentaux permet d’installer progressivement des compétences de base pour chaque élève en lecture et en écriture.

Au cycle 2, la compréhension et l’expression orale font l’objet de séances d’enseignement spécifiques.

En lecture, des activités systématiques permettent d’installer et de perfectionner la maîtrise du code alphabétique et la mémorisation des mots. Les démarches et stratégies permettant la compréhension des textes sont enseignées explicitement.

Les activités d’écriture sont en relation permanente avec celles de lecture.

Une première structuration des connaissances se fait en étude de la langue, par l’observation et la manipulation des énoncés.

A noter : « L’enseignement de l’orthographe a pour référence les rectifications orthographiques publiées par le JO du 6 décembre 1990. »


Cycle 3
Au cycle 3, la compréhension et l’expression orale continuent de faire l’objet d’un travail spécifique.
L’intégration de la classe de 6e au cycle de consolidation doit permettre d’assurer à chaque élève une autonomie suffisante en lecture et en écriture pour aborder le cycle 4.

Au cycle 3, en lecture, l’enseignement explicite de la compréhension est poursuivi, en confrontant les élèves à des textes et des documents plus complexes. Les textes littéraires font l’objet d’une approche plus approfondie qui vise à développer des compétences d’interprétation et à construire une première culture littéraire et artistique.

Les activités d’écriture se diversifient, toujours en lien avec la lecture et les autres disciplines.

L’étude de la langue se fait de façon explicite, réflexive et au service des activités de compréhension de texte et d’écriture.

A noter : « L’enseignement de l’orthographe a pour référence les rectifications orthographiques publiées par le JO du 6 décembre 1990. »

Le travail en français, dans toutes ses dimensions, est organisé à partir de grandes entrées, en 6e (fin de cycle 3) :

  • « Le monstre, aux limites de l’humain »
  • « Récits d’aventures »
  • « Récits de création ; création poétique »
  • « Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques »

Cycle 4
Le travail en français, dans toutes ses dimensions, est organisé à partir de grandes entrées :

  • « Se chercher, se construire »
  • « Vivre en société, participer à la société »
  • « Regarder le monde, inventer des mondes »
  • « Agir sur le monde »
  • Des questionnements complémentaires au choix du professeur (un au moins par année)

Chacune de ces entrées fait l’objet d’un questionnement spécifique par année


Les dotations horaires en cycle 3 et 4 :

  • Cycle 3 au primaire : 8 h en moyenne de Français par semaine
  • pour la 6e (cycle 3) : 4h30 de Français par semaine,
  • pour le cycle 4, 4h30 de Français par semaine en 5e, et 4e, et 4h en 3e

Les spécificités du nouveau programme de Mathématiques

Les dotations horaires :

  • pour le CM1 et pour le CM2 : 5 h en moyenne de Maths par semaine,
  • pour la 6e : 4h30 de maths par semaine.
  • Pour la 5e, 4e et 3e : 3h30 de maths par semaine. Ces dotations incluent les heures consacrées à un Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) ou à l’Accompagnement Personnalisé (AP).

La progression : Plus de découpage annuel, le programme est donné par cycles. Cependant des repères de progressivité balisent les répartitions des savoirs sur chaque niveau d’enseignement.

Les compétences travaillées en Mathématiques relèvent de tous les domaines du Socle.

Les connaissances et les compétences associées en nombres et calculs, grandeurs et mesures et espace et géométrie permettent de travailler 6 grandes compétences curriculaires : chercher, modéliser, représenter, raisonner, calculer et communiquer.


Au cycle 2, la résolution de problème est au centre de l’activité mathématique.
La composante écrite de l’activité mathématique devient essentielle, en lien avec une activité langagière orale.

  • Les élèves étudient différentes manières de désigner les nombres inférieurs à 1000
  • Les quatre opérations sont étudiées à partir de problèmes qui contribuent à leur donner du sens. Une technique opératoire est très progressivement exigée pour l’addition, la soustraction et la multiplication.
  • Les élèves rencontrent des grandeurs qu’ils apprennent à mesurer, ils construisent des connaissances de l’espace essentielles et abordent l’étude de quelques relations géométriques et de quelques solides et figures planes.

Au cycle 3, la résolution de problème constitue le critère principal de la maîtrise des connaissances.
Les situations sont le plus souvent issues d’autres enseignements ou de la vie courante. Les élèves sont également confrontés à des problèmes pour « apprendre à chercher » qui se résolvent par un raisonnement et des recherches par tâtonnements.

  • Les notions mathématiques abordées au cycle 2 sont approfondies, leur domaine d’étude est étendu. Les élèves abordent de nouvelles techniques de calcul écrites (la division) et de nouvelles notions comme les fractions, les nombres décimaux. La proportionnalité, autre nouveauté du cycle 3, doit être traitée dans chacun des trois domaines.
  • Progressivement au cours du cycle, les élèves comparent, estiment, mesurent des grandeurs géométriques avec des nombres entiers et des nombres décimaux : longueur (périmètre), aire, volume, angle.
  • En Espace et géométrie, les repères de progressivité détaillent assez précisément la répartition entre ce qui est attendu en fin de CM2 et en fin de cycle (6e) en matière d’apprentissages, de raisonnement, de vocabulaire et notation et d’instruments utilisés.
  • L’initiation à la programmation et l’utilisation de logiciels de géométrie dynamique est introduite dès le CM1.

Au cycle 4

  • Ils apportent quelques changements dans les domaines traités : principalement des allègements en géométrie, le travail avec les transformations géométriques et l’intégration de l’algorithmique et de la programmation en tant que cinquième thème d’enseignement.
  • Ils soulignent l’importance d’un rapprochement entre mathématiques, vie quotidienne et les autres disciplines.
  • Les registres numériques, graphique, algébrique, géométrique, peuvent faire l’objet de travaux avec divers logiciels comme le tableur, les logiciels de calcul formel, les logiciels de géométrie dynamique ou encore les logiciels de programmation. Il s’agit ici de donner aux élèves les bases d’une compréhension du monde numérique.

Les spécificités du nouveau programme de Histoire-Géographie

Les compétences travaillées en Histoire-Géographie relèvent des domaines 1, 2, 3 et 5 du Socle

  • Se repérer dans le temps et l’espace (repères historiques et géographiques)
  • Raisonner,
  • S’informer dans le monde du numérique,
  • Comprendre et analyser un document,
  • Pratiquer différents langages en histoire et en géographie, coopérer et mutualiser?
  • Coopérer et mutualiser.

Ces compétences, déjà travaillées en cycle 3, sont approfondies en cycle 4. Le nouveau programme d’Histoire-Géographie propose des repères annuels de programmation.

Les dotations horaires :

  • pour la 6e(cycle 3) : 3 h d’Histoire-Géographie-EMC par semaine,
  • pour le cycle 4 : 3 h d’Histoire-Géographie-EMC par semaine en 5e, et 4e, et 3h 30 en 3e.

Au choix de l’établissement, une partie des horaires d'Histoire-Géographie-Enseignement moral et civique pourra être consacrée à l’Accompagnement Personnalisé (AP) en 6e et en cycle 4, et à un Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) en cycle 4.

 

Les spécificités du nouveau programme d’Enseignement Moral et Civique

Au cycle 3, l’Enseignement moral et civique a pour objet de transmettre et faire partager les valeurs de la République acceptées par tous. Il vise à l’acquisition d’une culture morale et civique et d’un esprit critique. Cet enseignement articule des valeurs, des savoirs et des pratiques. Il est organisé en 4 dimensions : la sensibilité, le droit et la règle, le jugement et l’engagement.

Dans la dimension de la sensibilité, on abordera plus particulièrement le travail sur les émotions à propos de textes littéraires, d’œuvres d’art, de documents d’actualité et de débat. On apprendra ce qu’est le respect d’autrui et l’acceptation des différences. On comprendra le sens des symboles de la République.

Dans la dimension du droit et de la règle, on s’attachera à comprendre les notions de droits et de devoirs, le respect des autres et notamment le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes, on reconnaitra les principes et les valeurs de la République et de l’Union européenne.

C’est tout particulièrement dans la dimension du jugement, en participant à une discussion, un débat ou un dialogue que les élèves apprendront à justifier leur point de vue et découvriront ce qu’est le débat argumenté. Ils découvriront les critères du jugement moral et mettront en œuvre leur jugement critique et se responsabiliseront aux usages du numérique. Ils comprendront que la laïcité est la liberté de penser et de croire ou de ne pas croire.

Enfin, dans la dimension de l’engagement, on incitera les élèves à s’engager dans la réalisation d’un projet collectif, à porter secours à autrui, à défendre l’environnement et à participer à la vie démocratique. Les valeurs de solidarité et de fraternité seront abordées dans ce contexte.


Les dotations horaires :

  • Pour le CM1 et le CM2 : 1h hebdomadaire dont 0h30 est consacrée à des situations pratiques favorisant l’expression orale.
  • Pour la 6e et pour le cycle 4, les horaires regroupent l’EMC et l’Histoire-Géographie (voir ci-dessus)

Le programme d’Enseignement moral et civique

Le programme est celui de juin 2015 (B.O.E. N. spécial n° 6 du 25 juin 2015).


Les spécificités du programme de Questionner le monde en cycle 2

Le programme de cycle 2 se découpe en trois volets :

  • Questionner le monde du vivant, de la matière, des objets,
  • Questionner l’espace et le temps,
  • Explorer les organisations du monde.

Il s’agit de mettre en œuvre une première démarche scientifique et réfléchie

Questionner le monde du vivant, de la matière et des objets est une première découverte des sciences et aborde :

  • La matière (reconnaitre les trois états de la matière et observer des changements d’états ; identifier un changement de l’eau dans un phénomène de la vie quotidienne) ;
  • Le vivant (en connaitre des caractéristiques, des interactions, sa diversité et reconnaitre des comportements favorables à sa santé)
  • Les objets techniques (comprendre leur fonction et leur fonctionnement, réaliser quelques objets et circuits électriques simples, commencer à s’approprier un environnement numérique)."

Les spécificités du programme de Sciences et technologie

Les dotations horaires : En 6e, il y a actuellement 1h30 de Technologie et 1h30 de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT). A la rentrée prochaine, l’enseignement de 4h intitulé "Sciences et Technologie" intégrera les SVT, la Technologie et la Physique-Chimie et sera mis en œuvre dans toutes les classes de 6e. L'organisation de cet enseignement dépendra du choix des établissements.

Le programme :  Le programme de cycle 3 se découpe en quatre thèmes principaux qui sont :

  • la structure de matière à l’échelle macroscopique, le mouvement, l’énergie et l’information
  • le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent
  • les objets techniques, leur réalisation et leur fonction
  • la planète Terre, lieu de vie.

Chacun de ces thèmes permet de construire des concepts ou notions liés au socle commun de compétences, de connaissances et de culture en s'appuyant sur des approches transdisciplinaires notamment dans le cadre l’éducation au développement durable.

Dans le cadre de ces nouveaux programmes, les enseignements en classe de 6e sont désormais spiralaires et curriculaires : ils s'appuient sur les acquis du cours moyen et sont l'objet d'évaluations des attendus de fin de cycle.

Les spécificités du programme de Physique-Chimie

A la rentrée 2016, le programme de physique-chimie, comprenant et approfondissant les notions déjà abordées au cycle 3, change au collège.

Ce nouveau programme du cycle 4 s’organise autour de quatre thèmes déclinables de la 5e à la 3e :

  • Organisation et transformations de la matière
  • Mouvements et interactions
  • L’énergie et ses conversions
  • Des signaux pour observer et communiquer

Ces quatre thèmes doivent être traités tout au long du cycle. Le programme laisse la liberté pédagogique d’atteindre les attendus de fin de cycle par différentes programmations possibles sur les trois années du cycle.

Au cours des apprentissages, sept compétences doivent être mises en place puis développées, en liaison avec le socle commun :

  • Pratiquer des démarches scientifiques
  • Concevoir, créer, réaliser
  • S’approprier des outils et des méthodes
  • Pratiquer des langages
  • Mobiliser des outils numériques
  • Adopter un comportement éthique et responsable
  • Se situer dans l’espace et dans le temps

Les spécificités du programme de Sciences de la Vie et de la Terre

Les dotations horaires : 1h30 de SVT en 5e, 4e et 3e - Dans chacun des niveaux, selon les choix des établissements, une partie peut être dispensée sous la forme d'EPI et/ou s'intégrer dans l'accompagnement personnalisé.

Les programmes : Les objectifs de formation s'articulent sur trois grandes thématiques, en cohérence avec les programmes du lycée :

  • la planète Terre, l’environnement et l’action humaine ;
  • le vivant et son évolution ;
  • le corps humain et la santé.

Parmi les objectifs de formation, quelques champs scientifiques sont davantage développés : système solaire, phénomènes météorologiques et climatiques, la nutrition et l'organisation des animaux et des végétaux (en fonction des contraintes du milieu), le monde microbien, la dynamique des populations.

Le programme de sciences de la vie et de la Terre, dans le prolongement du cycle 3, fait écho aux programmes de physique-chimie et de technologie du cycle 4, et vise le développement des mêmes compétences.

Les spécificités du nouveau programme de Langues vivantes

La LV2 commence dès la classe de 5e

Les dotations horaires :

  • LV1 : 4h en 6e, 3h en 5e, 4e, et 3e
  • LV2 : 2h30 par semaine en 5e, 4e, et 3e (contre 3h par semaine sur 2 niveaux auparavant)

Les niveaux du CECRL attendus en fin de cycle ne sont plus les mêmes :

  • LV1 : niveau A2 dans les cinq activités langagières, et niveau B1 dans certaines
  • LV2 : niveau A2 dans au moins deux des activités langagières

Le nouveau programme de LV précise :

  • Les compétences travaillées sont en lien direct avec les domaines du socle et les activités langagières: Écouter et comprendre, Lire et comprendre, Parler en continu, Écrire, Réagir et dialoguer, Découvrir les aspects culturels d’une langue vivante
  • Les connaissances culturelles renforcées et sensibilisation à l’interculturalité : Langages, École et société, Voyages et migrations, Rencontres avec d’autres cultures
  • Les connaissances linguistiques : lexique, grammaire, phonologie

L’accompagnement personnalisé

Dotation horaire : L’Accompagnement Personnalisé se répartit sur les 4 niveaux du collège, avec 3h en 6e et 1 h en 5e, 4e, et 3e. La répartition exacte du nombre d’heure entre l’AP et EPI est laissée à la libre appréciation de l’établissement.

Les élèves seront regroupés en fonction de leurs besoins et au sein de groupes à la composition variable tout au long de l’année (c’est-à-dire pas dans leur groupe classe)

Tous les élèves d’un même niveau suivront le même nombre d’heures d’accompagnement personnalisé »

 

Nos nouveautés École 2016 : une offre papier et numérique

Nos nouveautés collège 2016 : une offre papier et numérique